Appelez nous ! 04 66 90 07 07|info@cetii.fr

Thermographie Infrarouge

Vous êtes ici :://Thermographie Infrarouge
Thermographie Infrarouge 2013-10-06T22:17:05+00:00

Thermographie infrarouge

Qu’est-ce que l’infrarouge ?

La Thermographie infrarouge met en oeuvre des concepts physiques particuliers .Nos yeux sont des détecteurs destinés à capter la lumière visible, c’est-à-dire la partie visible du spectre électromagnétique. Toutes les autres formes de rayonnement électromagnétique, par exemple l’infrarouge, sont invisibles à nos yeux.

L’existence de l’infrarouge est découverte en 1800 par l’astronome Frederick William Herschel. Désireux de savoir si la lumière produisait des températures différentes selon la couleur, il utilise un prisme pour diviser un rayon de soleil, mesure la Température de chaque couleur du spectre, et constate que les températures augmentent du violet au rouge.

Herschel décide alors de mesurer la température au-delà de la portion rouge du Spectre, dans une zone où aucune lumière n’était visible. À sa grande surprise, il découvre une température encore plus élevée !

La radiation infrarouge se situe entre le spectre visible et les micro-ondes du spectre électromagnétique

La source principale de rayonnement infrarouge est la chaleur, ou rayonnement thermique. Tout objet dont la température est supérieure au zéro absolu (–273,15 °C ou 0 kelvin) émet un rayonnement dans la plage infrarouge. Même les objets que nous percevons comme très froids, des glaçons par exemple, émettent ce rayonnement

L’infrarouge fait partie de la vie de tous les jours. Nous le ressentons sous forme de chaleur en provenance du soleil, d’un feu ou d’un radiateur. Bien qu’il soit invisible à nos yeux, les nerfs de notre peau le détectent comme de la chaleur. Plus un objet est chaud, plus il émet de rayonnement infrarouge.

La caméra thermique

L’énergie infrarouge (A) provenant d’un objet est focalisée par l’optique (B) surun détecteur infrarouge (C). Ce détecteur envoie les informations à la partie électronique du capteur (D) chargée du traitement d’image. Cette partie électronique convertit les données du détecteur en une image (E) qui peut être observée dans le viseur, ou sur un écran vidéo ou LCD.

Pourquoi l’imagerie thermique ?

Les caméras thermiques et la thermographie infrarouge sont des outils puissants et non invasifs pour la surveillance et le diagnostic des bâtiments, des anneaux solaires et des éoliennes.
Une caméra thermique vous permet d’identifier les problèmes très tôt, donc de les documenter et de les corriger avant qu’ils s’aggravent et entraînent des réparations coûteuses.

Les caméras thermiques FLIR

• sont aussi faciles à utiliser qu’un caméscope ou un appareil photo numérique
• vous donnent une image globale de la situation et identifient et localisent le problème
• mesurent les températures et enregistrent les informations
• vous indiquent exactement la partie défectueuse
• vous aident à détecter les défaillances avant que les vrais problèmes n’apparaissent
• vous permettent d’économiser du temps précieux et de l’argent

Inspections de bâtiments

L’inspection au moyen d’une caméra thermique est un moyen puissant et non invasif pour surveiller et diagnostiquer l’état des bâtiments. L’imagerie thermique est devenue l’un des outils de diagnostic les plus précieux pour leur inspection.

L’inspection d’un bâtiment à l’aide d’une caméra thermique permet :

• de visualiser les déperditions d’énergie
• de détecter les défauts ou l’absence d’isolation
• de trouver les fuites d’air
• de trouver l’humidité dans l’isolation, les toits et les murs, dans la structure
intérieure et extérieure
• de détecter la moisissure et les zones mal isolées
• d’identifier les ponts thermiques
• de repérer l’infiltration d’eau dans les toits en terrasse
• de détecter les ruptures de canalisation d’eau chaude
• de voir les erreurs de construction
• de trouver les défauts dans les canalisations d’alimentation et le réseau de
chauffage urbain
• d’identifier les problèmes électriques

Inspections Electriques

Exemples de défaillances de matériel basse tension pouvant être détectées par l’imagerie thermique :

• connexions desserrées,
• connexions corrodées,
• fusibles détériorés,
• défaillances de coupe-circuits,
• mauvaises connexions et détériorations internes.